Comment investir sans CDI ? (Indépendant/CDD/Intérim/Chômage)

Comment investir sans CDI ? (Indépendant/CDD/Intérim/Chômage)

Comment investir sans CDI ? (Indépendant/CDD/Intérim/Chômage)

 

Comment investir sans CDI ? (Indépendant/CDD/Intérim/Chômage)

 

Aujourd’hui, je reçois mon associé, Steven, pour vous expliquer comment investir sans CDI. Que vous soyez indépendant, en CDD, en intérim et même au chômage.

Dans chaque cas, nous vous donnons des astuces pour que vous puissiez quand même investir.

A nous deux, nous avons été dans toutes ces situations. Nous allons donc vous parler de notre expérience et vous verrez que rien n’est impossible !

 

Indépendant

Pour les indépendants, on entend souvent qu’il faut 3 bilans pour investir. Et en plus 3 bons bilans qui ne sont pas négatifs.

Théoriquement c’est vrai, vous allez voir un banquier comme ça sans bilans ou avec des mauvais bilans il ne va pas étudier votre dossier.

Mais il faut creuser un peu plus loin. Il vous faut un dossier bien structuré et aller voir plusieurs banquiers.

Il suffit de tomber sur un banquier qui croit en votre projet.

Dans mon cas, j’ai réussi à emprunter en étant indépendant et ayant seulement 6 mois d’ancienneté mais là c’est un cas extrême.

Donc quand vous êtes indépendants, vous pouvez emprunter à partir d’un an et demi – 2 ans d’ancienneté. Le plus important est de ne pas être trop gourmand sur votre demande.

Il faut tout de même que vous ayez un bon bilan même si c’est un demi bilan. Vous devez avoir un compte bancaire très propre. Le but est de minimiser votre principal défaut.

Si un banquier refuse c’est que ce n’était pas le bon et passer au suivant.

De plus, pensez à coupler cette astuce avec l’astuce de résidence principale. Si vous venez en disant que vous voulez investir, plusieurs banquiers ne seront pas réceptifs mais si vous dîtes que vous voulez acheter votre RP vous aurez 20 à 30% de banquier en plus qui seront d’accord pour vous suivre.

 

CDD / Intérim

Au niveau de la banque, ces deux situations sont quasiment pareilles. C’est-à-dire qu’elles ne valent pas grand-chose même si vous gagnez beaucoup.

Lorsque vous êtes en CDD ou en Intérim il ne faut pas hésiter à mettre de l’apport pour que votre dossier intéresse le banquier.

Si nous ne pouvez pas mettre d’apport il faut que vous visiez des biens à petits prix.

Par exemple, Steven n’avait pas d’apports à mettre et à donc viser un projet à 40 000€ au total.

Il a dû faire 20 banques avant d’avoir un oui. Toujours en disant que c’est pour une résidence principale.

Mais l’avantage d’avoir fait pleins de banques c’est qu’au fur et à mesure il apprenait de ses erreurs et son dossier banque s’améliorait à chaque rendez-vous.

Donc n’ayez pas peur des faire un maximum de banques et quand on vous refuse, demandez pourquoi on vous refuse. Ainsi, vous ne ferait pas la même chose dans la prochaine banque.

Ce qu’il faut c’est que vous ayez réponse à tout face au banquier.

Ne soyez pas trop gourmand. Par exemple ne négociez pas le taux si vous trouvez un banquier qui accepte d’étudier votre projet.

Autre astuce, le conseiller n’a pas grand-chose à gagner à prendre le risque de vous accorder le crédit. Mais, il a tout à gagner à vendre des assurances.

Il faut donc mettre toutes ses chances de con côté et mettre vos assurances chez lui, maison, voiture et même téléphone pourquoi pas. A ce moment-là, il se dit que vous êtes un bon client et qu’il lui faut se genre de profil dans sa banque.

Donc si vous arrivez avec un bon dossier banque, un projet raisonnable et que vous voulez mettre toutes vos assurances chez lui, à ce moment-là vous augmentez considérablement vos chances d’obtenir le crédit.

 

Chômage

Quand vous êtes au chômage vous devez utiliser les mêmes techniques mais en commençant vraiment avec un petit projet. Une fois que vous avez fait votre premier investissement le plus dur est fait, vous pouvez retourner voir les banques et tenter un deuxième investissement raisonnable aussi même si vous êtes au chômage.

Vous serez rodés, vous saurez répondre à toutes les questions et en plus vous aurez un revenu locatif à côté.

Réinvestissez tout ce que vous gagnez dans les futurs investissements, en mettant de l’apport par exemple pour être financé plus facilement.

Au fur et à mesure des investissements vous pourrez viser plus haut et faire de plus gros investissements.

 

N’oubliez pas que votre seule limite c’est vous-même !

 

Si vous voulez avoir plus d’infos, il vous suffit de regarder la vidéo YouTube dans laquelle on vous explique nos parcours et nos astuces.

Laisser un commentaire